2013 – Être juste

Session d’été de D.A.V.A.R.
à l’Espace Bernadette
34, rue Saint Gildard
58000 NEVERS

du 9 juillet au soir au 17 juillet 2013 à midi

avec comme enseignants :
Armand ABECASSIS
, Professeur d’Université,
Frère Louis Marie, Moine bénédictin à l’abbaye d’Abu Gosh, Jérusalem,
Père Rafic NAHRA, Doctorant à l’Université Hébraïque de Jérusalem,
Edouard ROBBERECHTS, Maître de Conférences en philosophie, ex-Directeur IECJ.

« La  justice  (tsedeq)  et  le  droit  (mishpat)  sont  les  bases  du  trône  divin  »  (Psaume  97,2).
«  YHWH  est  juste  (tsadiq),  il  aime  ceux  qui  accomplissent  de  justes  solidarités  (tsedaqot),  eux  verront  droit  ses faces»  (Psaume  11,  7).
La  justice  (tsedeq)  n’est  pas  un  état  stable  où  l’homme  peut  être  établi  ;  il  s’agit  plutôt  d’agir  de  manière  juste, avec  justesse,  de  se  laisser  ajuster  par  la  Parole  de  Dieu.  «  La  justice,  la  justice,  tu  rechercheras,  afin  que  tu vives.»  (Deutéronome  16,  20).  Car  «le  juste  est  le  fondement  du  monde»  (Proverbes  10,  25).

Qui  est  juste  ?  Noé  était  un  homme  juste  dans  ses  générations.  Les  Patriarches,  Abraham,  Isaaq  et  Jacob étaient  «  justes  »  :  «  Abram  eut  foi  en  Dieu  qui  le  considéra  comme  juste  »  (Genèse  15,  6).  Joseph  est  appelé, dans  la  tradition,  «Joseph  le  juste»…
Saint  Paul  dans  la  lettre  aux  Romains  1,  17  et  l’épître  aux  Galates,  3,  11,  cite  Habacuc  2,  4  et  dit   «Le  juste  vivra de  la  foi  ».  Et  Matthieu  :  «Cherchez  d’abord  le  Royaume  de  Dieu  et  sa  justice»  (6,  33).
Qu’est-­‐ce  que  «  être  juste  »  ?